Mon Blog Chéri


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Trucs de filles.

Oups !

jm.jpg


Touch Me I’m Going To Scream

Ok, le titre de l’article est (un peu) racoleur. C’est le titre d’une chanson de Morning Jacket. Je me suis dit que ça illustrerait bien l’album photos objet de cet article… (Et mes référants se reposent sur leurs lauriers en ce moment en plus…)

Beaux Gosses
Album : Beaux Gosses
No comment.
8 images
Voir l'album

P.S.: Ca n’a rien de personnel, The Secret History, mais nos goûts en matière de mecs sont profondément dissemblables!


James Marsden at beach

jamesmarsden.jpg


La presse féminine

Je sais, je me suis déjà (un peu) excitée sur la presse féminine sur ce blog (cf. Calories-obsession). Mais à la lecture de mon dernier magazine féminin, j’ai eu envie de hurler à plusieurs reprises. Ces magazines nous connaissent-ils vraiment? Sont-ils rédigés par des femmes de la planète Terre? Par des femmes tout court? Nous sont-il adressés en réalité?

Article de saison: « Les petits risques des vacances« . Je ne sais pas à quoi ce titre vous fait penser, mais je me dis: chouette, on va me donner des conseils pour soulager les piqûres d’insectes, comment se protéger du soleil, se goinfrer de glaces sans grossir, etc. Été oblige. Mais non! On nous indique quoi faire quand « J’avale le somnifère d’une copine« . Le truc que toutes les femmes, de tous âges, font, et ce depuis toujours, pendant leurs vacances, c’est se sustenter des somnifères les unes des autres! C’est évident! Et pour les quelques (rares, voire très rares) femmes qui ne l’auraient pas fait exprès, elles se seront dit: « Tiens, un petit cachet hors de sa boîte et dont je ne sais rien posé sur la table de nuit de ma copine, je vais l’avaler. » Normal.

Il faut savoir aussi qu’aujourd’hui on ne dit plus « les yeux marrons » mais « les yeux capuccino« . N’importe quoi! Tant qu’on y est, pourquoi pas les yeux purée de châtaigne, les yeux poireau, les yeux salade, les yeux Schtroumph (les bonbons)… Ou bien les yeux marrons, bleus, verts?

Et mon article préféré: « Faut-il coucher le premier soir ou pas? » J’avoue ne pas saisir l’importance de cette obsession. Qu’est-ce que ça change? Une femme qui coucherait le 1er soir avec son petit ami, petit ami qu’elle connaîtrait depuis des années parce qu’ils sont amis d’enfance, petit ami qu’elle va épouser, et sachant encore que c’est sa première relation sexuelle… cette femme donc, serait-elle une salope, une fille facile pour avoir couché le 1er soir avec son petit ami? Et une femme qui a pas mal de relations d’une nuit (donc là, elle couche le 1er soir, et seulement le 1er soir) et qui rencontre un homme avec qui elle veut une relation sérieuse, et donc couche avec lui après quelques semaines de relation… cette femme est un peu coincée sûrement? Je trouve que comme enjeu de société on fait mieux. Et comme critère pour juger une femme aussi. Notez: on ne juge pas un homme sur ce critère…

Séquence maquillage. Une photo et quelques lignes: « Une petite touche de mascara X, un soupçon de blush Y et hop! » Voici une recette maquillage facile, rapide, style naturel, pour les jours où on a moins envie d’en faire des tonnes. Sympa. Suite de l’article: « Et une touche de ceci, et un peu de cela, et enfin  de ceci, sans oublier de cela… » Ouais, ok, c’est le style camion volé mais expliqué autrement. Comme d’hab’ quoi. Imaginons qu’un homme nous voie sans aucun maquillage: doit-on le tuer? Sauf s’il ne nous a pas reconnues bien sûr…

Ah ah, voici un des passages qui m’a le plus donné envie de hurler - même dans le RER où je lisais mon magazine. Page maillots de bain. Une petit phrase accompagne chaque modèle présenté. Petites notes d’humour. Exemple: « Lolita aurait pu avoir le même, mais dommage pour elle c’est moi qui l’ai. » Sauf que: Lolita (personnage fictif) est une jeune fille de 13 ans abusée sexuellement par son beau père quadragénaire. Quelqu’un veut encore lui ressembler? Note culturelle: Lolita est un roman écrit par Vladimir Nabokov en 1955, adapté deux fois au cinéma par Stanley Kubrick et Adrian Lyne. Pour l’article de mon blog consacré à Lolita c’est par là. La culture et la presse féminine seraient-elles irrémédiablement fâchées?

Alors, forcément, au final, je me suis demandé: mais pourquoi est-ce que je lis (encore) la presse féminine? Et bien pour écrire des articles sur mon blog!


Pourquoi les filles se rendent aux WC à plusieurs

Consciente de tenir LE sujet de société que tout le monde attend et qui va bouleverser notre société contemporaine, je ne tarde pas plus à vous livrer un des secrets les mieux gardés et les plus jalousés de ces deux derniers millénaires.

Certains l’ont remarqué, d’autres sont concernées, les filles se rendent aux WC à plusieurs dans les soirées. Et il y a de très bonnes raisons à cela:

  • parce que!

  • la pause WC est aussi l’occasion de déverser son venin contre certains des participants de la soirée, en privé, c’est plus poli, en allant aux WC;

  • c’est l’occasion ou jamais de demander à sa Meilleure Amie (à qui d’autre?) si l’on a un truc coincé entre les dents, si le beau brun nous regarde ou si on le souhaite tellement qu’on l’a imaginé, si 2 Tequila Sunrise et 3 Vodka pomme c’est beaucoup, si on est plus sexy que l’autre fille qui jette des oeillades éhontées au beau brun, comme s’appelle déjà la copine de Machin parce qu’on a encore oublié… enfin des trucs importants quoi, et qui ne pouvaient pas attendre;

  • s’il ne reste que des garçons à table, et qu’ils se mettent à parler de trucs de garçons comme ils sont en majorité, une fille ne veut pas forcément tout entendre, donc elle préfère anticiper et suivre ses copines aux WC;

  • nos mères le faisaient, nos grands-mères le faisaient (pendant la  guerre, si si c’est possible!);

  • on ne va pas interrompre une conversation pour une envie de pipi! La conversation peut ainsi être poursuivie sur le chemin vers les WC, dans le WC (les cabinets individuels ne sont pas insonorisés exprès), sur le trajet de retour des WC et à la table une fois revenues.

 


Cow-boy

chippendale.jpg


Les chaussures, les ampoules & nous

Ma question du jour est très sérieuse. Pourquoi les chaussures pour femmes font-elles FORCÉMENT mal aux pieds? Même les tongs en mousse?

newshoes.jpg

Est-ce (encore) une invention masculine pour nous casser les pieds (oui, c’est léger comme jeu de mots, je sais)? Non, franchement, déjà qu’on doit les choisir jolies (oui, bon, ça, ça va en fait), à talons parce que c’est plus féminin, à la mode, en synthétique parce qu’on n’est pas Crésus… donc forcément inconfortables. Mais les chaussures féminines ne se contentent pas d’être inconfortables, elles sont DOULOUREUSES aussi!

Pourquoi? Parce qu’on leur met nos pieds dedans toute la journée? Parce qu’on leur marche dessus sans s’excuser? Le bitume ou le lino ne nous le font pas payer, eux! C’est quand même sensé être fait pour ça les chaussures, non?!

Et puis on les bichonne, à notre manière. On les choisis, d’abord. Et ce n’est pas si facile que ça en a l’air! On en essaie des dizaines, la droite, puis la gauche, puis les deux en même temps, puis une de chaque paire, puis on inverse. Et ensuite on marche dans tout le magasin avec. On s’assoit. On marche à nouveau. L’opération peut être répétée plusieurs fois par chaussure! Sans oublier qu’au cours et entre chacune de ces étapes, on les observe dans tous les miroirs de la boutique: les chaussures, nos fesses (on se sait toujours pas pourquoi, mais nous les femmes regardons toujours nos fesses quand nous croisons un miroir, même quand on essaie des hauts, même pour les chaussures, pour tout accorder avec nos fesses sûrement, c’es au milieu, c’est logique, poour l’harmonie de l’ensemble). Puis on recommence, les chaussures, nos fesses… Pendant tout ce temps, nous nous sommes imaginées avec nos chaussures: gambadant dans les rues en allant au travail, en soirée, faire du shopping pour acheter des nouvelles chaussures (euh… non, ce n’est pas ce que je voulais dire! Pas de nouvelles chaussures! Oups!). Tout cela avec chacune des tenues que nous avons! Nous nous sommes rêvées en compagnie de cette future nouvelle paire de chaussures. Nous avons imaginé nos soirées nuisette et escarpins sexy entre copines à déguster de la glace sur nos corps frissonnants (mais bien sûr!). Nous avons imaginé retrouver Amour et lui annoncer, souriante: « tu as vu mes-nouvelles-chaussures-pas-chères-dont-j-avais-besoin-parce-que-mes-copines-connaissent-déjà-toutes-les-autres-mais-c-est-pour-te-séduire-que-je-les-ai-achetées Amour?

Quand on les a soigneusement choisies, désirées, on les paie! Ça non plus, ce n’est pas si facile! Et puis, on les ramène à la maison, et là, il faut leur trouver de la place dans le placard. Je n’ose même pas en parler! Il faut pousser les anciennes boîtes à chaussures tout au fond du meuble, puis déposer les nouvelles au premier plan. Ensuite, on les nettoie, on leur applique un produit adapté… On les prend même en photo!

Alors pourquoi nous en veulent-elles? Pourquoi nous font-elles systématiquement mal aux pieds? Les plus vicieuses nous font, en outre, mal au portefeuille! Même les plus inoffensives d’apparence nous font mal aux pieds: les baskets nous tordent la cheville, les tongs nous écorchent les orteils (les deux seuls avec lesquelles elles aient un contact)… Même les chaussures nouvelles de l’année dernière nous font mal aux pieds! Ok, on n’a pas porté nos ballerines depuis plusieurs mois, et on a mis des bottes très souvent cet hiver, mais il faisait froid! Elles ne nous en veulent quand même pas pour ça?! On a été infidèles à nos ballerines d’été, mais pour la bonne cause! (A ne pas essayer avec un homme!)

Voilà, il faut juste se faire une raison: jeune fille, à partir de maintenant, tu auras mal aux pieds dans tes nouvelles chaussures, et l’adjectif « nouvelles » est à prendre au  sens très très large! Ok, maintenant qu’on est prévenues, c’est pas pareil…


Différences hommes – femmes: que d’injustices!

Un homme qui a une barbe de quelques jours est viril et sexy. Une femme qui a des poils aux jambes de quelques semaines est virile mais pas du tout sexy!

Un homme peut bronzer topless tandis qu’une femme risque un cancer du sein à la moindre exposition (pas très drôle, je sais).

Un homme qui trompe sa femme, c’est normal, c’est un homme. Mais une femme est une salope! Ben voyons! D’où la plus grande capacité des femmes à dissimuler leurs aventures, la discrimination ça développe l’imagination… Bien fait!

Un homme « sent l’homme » s’il ne se douche pas pendant deux jours, une femme pue! 

Un homme est sexy même sapé comme un SDF. Une femme est moche en jogging, en pyjama de pilou, quand elle n’est pas coiffée, le matin quand elle a oublié de se démaquiller la veille…

Un homme macho est sexy (enfin, parfois). Un femme féministe est une vieille fille mal baisée.

Un homme a le droit d’être un requin dans son travail, mais une femme serait froide, incapable d’aimer, une mauvaise mère, une s*** (je ne sais pas pourquoi je mets des * puisque je l’ai écrit en entier plus haut…) et j’en passe!

Un homme qui fait la cuisine c’est génial, pour une femme, c’est normal! Et si tout d’un coup les femmes ne faisaient la cuisine que pour elles-même? Hein?

Un homme paie beaucoup moins cher le coiffeur. Pourquoi? C’est plus compliqué de couper trois petits poils de caillou, si on rate, ça se voit! Ils devraient payer une prime de risque! Mais si on égalise mal des cheveux longs, ben on recommence, ni vu ni connu! Ils restent longs les cheveux.

Un homme qui conduit mal, c’est pas de sa faute (c’est le chien qui passait, la vieille devant qui va pas assez vite, sa femme assise à côté qui lui parle…). Mais une femme qui conduit mal: « raaaaa les femmes au volant »! 

*

Là, je me pose des questions: pourquoi ne voudraient-on pour rien au monde devenir des hommes alors? Et pourquoi on aime à la folie le notre?

Sommes-nous sadomasochistes (pas la peine de t’exciter Google, pas de sexe dans cet article!)? Intimement convaincues de notre supériorité? Trop indulgentes? Oui, je me pose des questions…

misandrie.jpg

 


Pourquoi les robes de mariées font rêver les filles…

Parce qu’après « ils se marièrent », il y a toujours  « et ils vécurent heureux ».

Parce qu’on a jamais rien à se mettre, et une robe de mariée reste une robe.

Parce que porter une robe chère sans que qui que se soit puisse nous reprocher son prix, ça nous change!

Parce qu’on dirait des robes de Princesses, et qu’on a toujours eu envie d’être des Princesses.

Parce qu’on a beau avoir tous les complexes du monde, dans cette robe-là on est la plus jolie du monde!

Parce qu’on est sûre de ne pas être habillée comme une voire plusieurs copines au moins ce jour-là!

Parce qu’on a envie qu’il dise « oui » plutôt deux fois qu’une, et que dans cette si belle robe, il faudrait être fou pour dire non.

Parce qu’on adore se faire remarquer, et qu’habillée comme ça, ça ne peut pas louper!

Parce que notre penderie est toujours vide et qu’avec une robe qui prend autant de place, ça va un petit peu la remplir (mais pas trop non plus!).

Parce que c’est comme ça!

Parce que chercher des photos de robes de mariées pour illustrer cet article, ça m’a fait rêver.

Parce que voir ses yeux s’éclairer quand on apparaîtra devant lui apprêtée le jour du mariage, ça vaut bien une robe!

Parce que dire « oui » à celui qu’on aime, c’est magique, et dans une belle robe, c’est magique et en plus on est jolie . 

Robes de mariées
Album : Robes de mariées

6 images
Voir l'album


Shopping

Nouvelle saison égale shopping. Non, je n’ai rien à me mettre. Comme le printemps arrive, il me faut des vêtements… de printemps! Avant de me lancer, je zieute le ersatz de catalogues que La Suisse et Les 3 Doutes m’envoient (souvent). D’ailleurs, autant m’envoyer le gros catalogue une bonne foi pour toutes au lieu de dépenser plus d’argent en frais de port avec tous ces p’tits bouts de catalogue, mais bon. Au moins avec me p’tits bouts de catalogue, il  y a plein de promo. Donc, je feuillette mes p’tits bouts de catalogue. Et il y a même des trucs jolis dedans! Grisée par ces super promotions (C’est fantastique, Mademoiselle *** – s’ils avaient dit Madame, je n’aurais rien acheté de toutes façons- vous avez un chèque réduction de 15€ sans conditions – sinon trouver un truc qui me plaît quand même – et de fabuleux cadeaux! Comment résister?), grisée, donc, par ces super promotions, je commande! Une jolie robe (entre autres) de printemps.

newgreydress.jpg

Maintenant que j’ai tout bien vu ce qu’il FALLAIT porter cette saison grâce à ma consulttaion assidue des minis catalogues sus mentionnés, je me lance: je vais dans les magasins, tout de cintres et de cabines d’essayages. Et je trouve une jolie robe à TEMA (anagramme du magasin bien connu…), de printemps encore!

newflowersdress.jpg

Que n’ai-je pas fait? Depuis que j’ai acheté mes jolies robes (entre autres donc), il neige, il pleut et j’ai même remis mes moufles! Que vais-je faire de mes joles robes? Les ranger au fin fond de ma penderie (objectivement remplie à ras bord mais subjectivement vide)? La vie est dure! 


12

Eco Nature |
Sous le sapin il y a pleins... |
SAINTHO 61 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le Cercle Valère Tattoo
| J'assure ce soir, le blog
| POWER OF TUN