Mon Blog Chéri


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Littérature.

Cinq petits cochons, Agatha CHRISTIE

Une jeune femme engage Hercule Poirot afin qu’il découvre la vérité sur la mort de son père, dix-sept ans plus tôt. Sa mère a été jugé et condamnée pour ce meurtre. Elle avait plaidé le suicide de son époux, théorie difficile à croire connaissant la personnalité du père. De plus, tout l’accusait. La jeune femme a reçu de sa mère une lettre qu’elle avait rédigée juste avant de décéder en prison, lettre dans laquelle elle clame son iinnocence. La nouvelle cliente d’Hercule Poirot est persuadée de l’innocence de sa mère. Mais elle veut connaître la vérité sur ces événements, quelle qu’elle soit. Elle pourra alors reprendre sa vie…

Ce roman plonge Hercule Poirot dans un passé vieux de dix-sept ans. Il contacte les principaux protagonistes, qui sont les personnes présentes le jour du meurtre, et autant de suspects potentiels aux yeux du détective. Le huis-clos classique des meilleurs romans d’Agatha CHRISTIE est bien mis en scène, les personnages sont hauts en couleur. A lire pour tous ceux qui aiment les romans de cet auteur! A découvrir pour les autres.


L’Enfer de la Bibliothèque

moins16.jpg

« L’Enfer » de la Bibliothèque nationale de France (la BNF quoi), ce sont les collections réputées contraires aux bonnes moeurs… et cachées jusqu’a récemment: la littérature érotique (du XVIème au XXème siècle) avec des noms connus tels que Sade, Appolinaire, Bataille… Ces manuscrits (et quelques estampes japonaises*, des photos aussi) ont fait l’objet d’une expo à la BNF cet hiver (finie depuis mars). (L’expo était interdite aux moins de 16 ans.)

Expo à laquelle Amour et moi sommes allés. Ce qui marque à l’arrivée, c’est la file d’attente! Mis à part aux expos très médiatisées, on voit rarement de super files d’attentes à une exposition. Voilà ce qu’il nous faut, Ministère de la culture et de la communication, du sssssssssexe! On se sent un peu voyeur (mais en tant que jeune couple, on se dit que ça doit mieux passer…) mais tous les autres sont EUX AUSSI à l’expo! On a pu lire plein de morceaux de ces fameux romans érotiques; je vous dirais bien qu’on ne pense pas une seule seconde au sexe pendant toute l’expo mais c’est pas forcément crédible – on se culture, certes, mais c’est une expo sur le sexe dans la littérature! Ça n’a pas finit en orgie entre deux des tours de la BNF non plus. On a appris des choses aussi: moi je ne savais pas que la collection de littérature érotique de la BNF s’appelait l’Enfer, et je ne savais pas non plus qu’il y avait une collection dédiée à la littérature érotique à la BNF, et d’autres trucs aussi que je ne savais pas… Bizarrement, on y fait rarement allusion pour faire genre dans les conversations un peu intello (sur mon CV j’ai mis que je m’intéressais aux expos: « - Quelle est la dernière exposition que vous ayez vue? – Euh… « L’Enfer de la Bibliothèque, Eros Au Secret, » – c’est le nom complet de l’expo – pourquoi? » Ça le fait, non? Bon, heureusement, j’en ai vu d’autres après…).

estampejaponnaise.jpg

 

* Je viens de rédiger une nouvelle page sur les référants étranges de Google mais je viens de taper « estampes japonaises érotiques » pour illustrer cet article… D’ailleurs, ça s’appelle « shunga« . Ben oui, autant lire les pages vers lesquelles Google me dirige… Pour ma culture! Voyons!


Lolita, Vladimir Nabokov

lolitacouverturedvd.jpg  Lolita de Vladimir Nabokov (Saint-Pétersbourg 1899- Montreux 1997) a été écrit en 1955. L’auteur narrateur explique de quelle façon il est tombé amoureux d’une préadolescente alors qu’il a la quarantaine; comment, étant adolescent lui-même, la première jeune fille dont il soit tombé amoureux est brutalement décédée, lui laissant des séquelles; comment il vit une histoire dramatique avec cette adolescente « Lolita« . Il ne faut pas se tromper, ce roman peut être choquant. Il ne s’agit pas d’un hymne à la perversité! Ce roman est très bien écrit. Bouleversant. Il y a mille et une raisons de crier au scandale, mais ce roman ne cache pas à quel point cette relation est scandaleuse, et à quelle point elle ne devrait pas être. A lire.

L’extrait le plus connu, je crois, du roman: 

 » Lolita, lumière de ma vie, feu de mes reins. Mon péché, mon âme. Lo-lii-ta : le bout de la langue fait trois petits pas le long du palais pour taper, à trois, contre les dents. Lo. Lii. Ta.

Le matin, elle était Lo, simplement Lo, avec son mètre quarante-six et son unique chaussette. Elle était Lola en pantalon. Elle était Dolly à l’école. Elle était Dolorès sur les pointillés. Mais dans mes bras, elle était toujours Lolita. « 

Il y a eu deux films inspirés du roman de Vladimir Nabokov, l’un de Stanley Kubrick en 1963 et l’autre de Adrian Lyne en 1997. J’ai vu le second. Je le trouve très bien fait. Âmes sensibles, soyez prévenues!


Ma bohème, Arthur Rimbaud

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
- Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
Des mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !


Poirot quitte la scène, Agatha CHRISTIE

Comme vous l’aurez compris, Poirot quitte la scène est un roman d’Agatha Christie, et le dernier de la série des Hercule Poirot. Mais pas des moindres! Je ne vais pas gâcher le supsens – c’est quand même un des intérêts pricipaux d’un roman policier! – mais voici un petit résumé: Hercule Poirot est de retour au manoir de Styles (voir des romans précédents), mais il a vielli et est malade. Il demande à Hastings de le rejoindre afin de l’aider à traquer… un meurtrier! Ce qui fait des romans d’Agatha Christie des romans d’Agatha Christie est réuni dans cet opus: Hercule Poirot, un huis clos, du suspens… En tous les cas, moi, je n’ai pas vu venir la fin! Ce roman contient plusieurs références au passé des personnages – et donc à des romans précédents de l’auteur – et puisqu’il clos la série des Hercule Poirot, je ne le conseillerai pas à ceux qui n’ont jamais lu d’Hercule Poirot! Je le conseille, en revanche à tous les autres, c’est un très bon policer!


Geisha, Arthur GOLDEN

Le roman d’Arthur GOLDEN, « Geisha » qui a inspiré le film de Rob MARSHALL « Mémoires d’une Geisha » est lui-même inspiré d’une histoire vraie.

Au Japon, peu avant la Seconde Guerre mondiale, Chiyo et sa soeur sont vendues par leur père qui ne peut plus s’en occuper puisque leur mère est très malade. Elles sont toutes les deux cédées à des maisons de Geishas. A force de travail, d’humiliation, d’amour et de volonté, Chyio devient Sayuri, l’une des plus célèbres Geishas. Elle n’oublie jamais son ultime objectif: être aimée de cleui qu’elle aime secrètement depuis des années.

L’histoire se déroule sur plusieurs années. Le Japon de cette époque y est tellement bien peint que le lecteur s’y plonge totalement. Ce livre est tout simplement sublime! Jalousie, amour, pouvoir, l’histoire ne laisse pas de repos au lecteur.

Le film est aussi très beau. Bien sûr, on apprend beacucoup plus de choses dans le roman. Je vous les conseille tous les deux vivement. J’ai commencé par voir le film qui m’a donné très envie de me plonger dans le livre…

Geisha
Album : Geisha
Photos du film inspiré du roman d'Arthur GOLDEN, "Geisha".
5 images
Voir l'album

 

Image de prévisualisation YouTube

 


Jessica Blandy

« Jessica Blandy » est une B.D. Pour certains peut-être, la bande dessinée n’appartient pas à la littérture, mais ça ne me choque pas de classer cet article ici.

Jessica Blandy, bombe blonde aux mensurations de rêve est une ex journaliste devenue auteur de romans. Elle vit aux Etats-Unis, en Californie, a quelques amis, plus d’amants, rencontre pas mal de personnes étranges, voire dangereuses. Il y a de l’aventure, du suspens, de l’amour (un peu), du sexe, du paranormal. C’est un peu violent parfois. Mais cettte atmosphère étrange est assez captivante. Les histoires qu’elle écrit sont celles que les auteurs (RENAUD est le dessinateur et DUFAUX l’écrivain) racontent. Je ne suis pas sûre d’être très douée pour rapporter l’atmosphère de cette bande dessinée (pas adressée aux enfants, vous aurez compris), mais pour ceux qui aimeraient une B.D. qui bouge bien, avec du supsens, qui fait un peu peur aussi parfois, lancez-vous!

Jessica Blandy
Album : Jessica Blandy
Quelques photos de la B.D. éponyme.
5 images
Voir l'album

Il y a 24 bandes dessinées dans la série, et la 24ème achève la série:

1. Souviens-toi d’Enola Gay / 2. La Maison du Dr. Zack / 3. Le Diable à l’aube / 4. Nuits couleur blues / 5. Peau d’enfer / 6. Au loin, la fille d’Ipanema… / 7. Répondez, mourants… / 8. Sans regret, sans remords… / 9. Satan, mon frère / 10. Satan, ma déchirure / 11. Troubles au Paradis / 12. Comme un trou dans la tête / 13. Lettre à Jessica / 14. Cuba! / 15. Ginny d’avant / 16. Buzzard Blues / 17. Je suis un tueur / 18. Le Contrat Jessica / 19. Erotic attitude / 20. Mr Robinson / 21. La frontière / 22. Blue Harmonica / 23. La chambre 27 / 24. Les gardiens.

 


Virgin Suicides, Jeffrey EUGENIDES

Quant on passe tout une journée à lire un livre sans pouvoir décrocher, quant on oublie d’avoir faim parce qu’on est pris par la lecture, ça doit vouloir dire qu’on aime ce livre!

Le roman de Jeffrey EUGENIDES, Virgin Suicides, m’a vraiment époustouflée! C’est pour ce genre de livres – ceux qu’on aime tellement qu’on ne peut les refermer avant de les avoir terminés – qu’aimer lire vaut vraiment la peine!

L‘histoire est celle de cinq soeurs, les soeurs Lisbon, âgées de 13 à 17 ans, qui se suicident, et de jeunes ados qui tombent amoureux d’elles et essaient de percer le mystère de ce drame familial. Années 70, banlieue américaine avec ses moeurs rigides, ses voisins curieux, sont des ingrédients qui conduisent au quintuple suicide. Il n’y a pas grand chose à ajouter, le roman est plein d’émotions (forcément, le sujet appelle les émotions fortes) qu’on ne peut résumer, il faut lire pour les ressentir!

L‘histoire est connue en partie grâce à son adaptation au cinéma avec le film éponyme de Sofia COPPOLA(adaptation que j’ai aussi adorée d’ailleurs!).

Les faits sont inspirés d’un fait divers qui a eu lieu dan les années 70 dans la ville de Grosse-Pointe (Michigan).

lire la suite »


Eco Nature |
Sous le sapin il y a pleins... |
SAINTHO 61 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le Cercle Valère Tattoo
| J'assure ce soir, le blog
| POWER OF TUN