Mon Blog Chéri


GPS

Ah le GPS! C’est a priori une invention géniale… Quoi que.

Amour a une voiture et Amour a eu un GPS en cadeau. Chouette, on s’amuse bien. Au début, le truc qui nous fait le plus marrer avec le GPS c’est de ne pas suivre ses indications. Il rebondit à chaque fois en calculant un nouveau trajet. Trop fort! Alors on essaie encore, on ne suit pas ses nouvelles indications. On essaie aussi les nouveaux bruits provenant de notre GPS: ça c’est pour l’excès de vitesse… Pas toujours malin, il faut le dire. On est presque déçu de ne pas le voir devenir tout rouge, vibrer et avoir de la fumée qui s’échapperait de son boîtier tout en nous insultant: « A droite bande de connards! C’est clair, non?« ! Ça n’a pas encore marché…

Avant j’étais le copilote, aujourd’hui, je suis experte ès GPS. Oui, parce que pour ne pas perturber Amour au volant, c’est moi qui pianote sur le GPS quand on se balade. J’ai même choisi la voix: un homme. Ben oui, les femmes ne sont pas douées en orientation, je ne vais quand même pas laisser une femme nous indiquer notre chemin.

Ce qu’il y a, c’est que Amour fait plus confiance à son sens de l’orientation qu’au Monsieur dans le GPS. C’est vrai qu’on ne le connaît même pas. Donc quand le GPS nous indique une direction (et qu’on n’est pas d’humeur à le contrarier), Amour trouve (quasi) systématiquement à redire aux ordres (oui, notre GPS est autoritaire) du GPS. Donc il ne suit pas la direction indiquée. Et là je m’étonne:

« - Mais, Mon Chéri, pourquoi tu ne passes pas par la rue qu’il ous a indiquée?

- Parce que je le sens mieux par là.

- T’es sûr? C’est bête d’avoir mis le GPS pour ne pas suivre ses indications. »

Le ton monte. Après parlementations, Amour fait demi-tour, retourne à l’endroit où il a commencé à contredire le GPS et nous suivons ensuite à la lettre ses indications. Gain de temps: nul. Intérêt: ouvrir un discussion sur le bien fondé ou non de suivre les indications d’un GPS. Résultat: une dispute!

La morale de l’histoire:  avant d’avoir un GPS, on ne se disputait jamais à propos des directions, je sais que je n’ai pas du tout le sens de l’orientation, et je ne discutais donc jamais ses parcours. Et maintenant qu’on a un GPS on se dispute pour savoir s’il faut suivre ses indications ou pas. Vive le XXIème siècle…


Mes dernières trouvailles drôles (si! si!)

Blagues (3)
Album : Blagues (3)
Parce que je persiste à me trouver drôle, et que j'y suis encouragée...
6 images
Voir l'album


La presse féminine

Je sais, je me suis déjà (un peu) excitée sur la presse féminine sur ce blog (cf. Calories-obsession). Mais à la lecture de mon dernier magazine féminin, j’ai eu envie de hurler à plusieurs reprises. Ces magazines nous connaissent-ils vraiment? Sont-ils rédigés par des femmes de la planète Terre? Par des femmes tout court? Nous sont-il adressés en réalité?

Article de saison: « Les petits risques des vacances« . Je ne sais pas à quoi ce titre vous fait penser, mais je me dis: chouette, on va me donner des conseils pour soulager les piqûres d’insectes, comment se protéger du soleil, se goinfrer de glaces sans grossir, etc. Été oblige. Mais non! On nous indique quoi faire quand « J’avale le somnifère d’une copine« . Le truc que toutes les femmes, de tous âges, font, et ce depuis toujours, pendant leurs vacances, c’est se sustenter des somnifères les unes des autres! C’est évident! Et pour les quelques (rares, voire très rares) femmes qui ne l’auraient pas fait exprès, elles se seront dit: « Tiens, un petit cachet hors de sa boîte et dont je ne sais rien posé sur la table de nuit de ma copine, je vais l’avaler. » Normal.

Il faut savoir aussi qu’aujourd’hui on ne dit plus « les yeux marrons » mais « les yeux capuccino« . N’importe quoi! Tant qu’on y est, pourquoi pas les yeux purée de châtaigne, les yeux poireau, les yeux salade, les yeux Schtroumph (les bonbons)… Ou bien les yeux marrons, bleus, verts?

Et mon article préféré: « Faut-il coucher le premier soir ou pas? » J’avoue ne pas saisir l’importance de cette obsession. Qu’est-ce que ça change? Une femme qui coucherait le 1er soir avec son petit ami, petit ami qu’elle connaîtrait depuis des années parce qu’ils sont amis d’enfance, petit ami qu’elle va épouser, et sachant encore que c’est sa première relation sexuelle… cette femme donc, serait-elle une salope, une fille facile pour avoir couché le 1er soir avec son petit ami? Et une femme qui a pas mal de relations d’une nuit (donc là, elle couche le 1er soir, et seulement le 1er soir) et qui rencontre un homme avec qui elle veut une relation sérieuse, et donc couche avec lui après quelques semaines de relation… cette femme est un peu coincée sûrement? Je trouve que comme enjeu de société on fait mieux. Et comme critère pour juger une femme aussi. Notez: on ne juge pas un homme sur ce critère…

Séquence maquillage. Une photo et quelques lignes: « Une petite touche de mascara X, un soupçon de blush Y et hop! » Voici une recette maquillage facile, rapide, style naturel, pour les jours où on a moins envie d’en faire des tonnes. Sympa. Suite de l’article: « Et une touche de ceci, et un peu de cela, et enfin  de ceci, sans oublier de cela… » Ouais, ok, c’est le style camion volé mais expliqué autrement. Comme d’hab’ quoi. Imaginons qu’un homme nous voie sans aucun maquillage: doit-on le tuer? Sauf s’il ne nous a pas reconnues bien sûr…

Ah ah, voici un des passages qui m’a le plus donné envie de hurler - même dans le RER où je lisais mon magazine. Page maillots de bain. Une petit phrase accompagne chaque modèle présenté. Petites notes d’humour. Exemple: « Lolita aurait pu avoir le même, mais dommage pour elle c’est moi qui l’ai. » Sauf que: Lolita (personnage fictif) est une jeune fille de 13 ans abusée sexuellement par son beau père quadragénaire. Quelqu’un veut encore lui ressembler? Note culturelle: Lolita est un roman écrit par Vladimir Nabokov en 1955, adapté deux fois au cinéma par Stanley Kubrick et Adrian Lyne. Pour l’article de mon blog consacré à Lolita c’est par là. La culture et la presse féminine seraient-elles irrémédiablement fâchées?

Alors, forcément, au final, je me suis demandé: mais pourquoi est-ce que je lis (encore) la presse féminine? Et bien pour écrire des articles sur mon blog!


Mes p’tits carnets

J’ai des tas de p’tits carnets dans lesquels j’écris tout ce qui me passe par la tête: des pensées qui me viennent, des choses que je ne veux pas oublier, des choses à faire, des choses à voir, des titres de livres dont j’entends parler à la télé ou la radio et que je veux lire, des titres de chansons, des citations de films ou séries que je vois et qui me marquent ou me font rire, et puis il y a aussi les pages déchirées, des pages tristes ou énervées qui gardent leurs secrets… Et pour ne pas être prise de court, j’ai mis un p’tit carnet dans ma table de chevet et un dans mon sac à main. Et puis un jour je les relis. Et voici ce que ça donne:

« Certaines histoires d’amour sont éternelles. » (Ally McBeal)

« Le secret du bonheur c’est de ne jamais se permettre de désirer une chose qu’on n’a raisonnablement aucune chance d’obtenir. » (P.D. James, La proie pour l’ombre) Et le commentaire perso qui suit, parce que j’ai bien le droit de m’adresser à moi-même: « P.S.: Avec ça on ne prend pas de risque! Dont celui de trouver le bonheur! Pffff. »

« Plantu ? = expo ché pas où ché pas quand! pssss » (Quand j’écrivais que je notais dans mes p’tits carnets des infos que je ne voulais pas oublier…)

 » A louer:

  • Libres comme le vent

  • American psycho

  • Passé virtuel« 

(Écrit le 07/06/03, toujours pas loués. Oui, je mets la date aussi sur mes p’tits carnets.)

« - Si vous voulez bien me suivre.

- Jusqu’au bout du monde. »

« Ø moustiques APIS (dose) » (Il y a donc aussi des prescriptions médicales sur mes p’tits carnets! Ici, des granules homéopathiques contre les moustiques! Jamais essayé…)

Il y a une « LISTE DES CHOSES A FAIRE cette semaine« … et une seule de cochée! (Écrit le 29/09/03!)

« Régler quelques problèmes et trouver un sens à la vie. » (Là, il n’y a pas de date, allez comprendre… Même si pour le « sens à la vie« , je crois que j’ai progressé! Pour les « quelques problèmes » à régler, je pense qu’on peut compter en avoir toujours plus ou moins quelques uns sous le coude… Ce qui change tout, c’est leur gravité ou non.)

(A un moment du carnet, il y a une vraie page tournée: ma vie d’avant LUI et ma Vie…)

Il y a la liste des « pour » et des « contre » de notre déménagement pour la Province à Amour et moi, et les « pour » l’emportent haut la main.

Il y a une liste intitulée « Cadeaux« , suivie d’une liste de prénoms… et rien à côté!

« - Sabrina, ferme les yeux, ça ne durera pas longtemps. »


Listes

J’ai lu un article, il n’y a pas longtemps, dans un magazine féminin, sur les listes. Sur pourquoi il était bon de faire des listes, sur toutes les listes que l’on peut faire, et certains de témoigner à propos de leur propres listes.

L’idée paraît bonne: pour être plus ordonnée, pour ne rien oublier, pour le plaisir… Pour tout ça j’ai eu envie de faire mes listes. Ce n’est pas un problème, j’ai des tas d’idées de listes. Il pourrait y avoir la liste des livres de la bibliothèque (et même des fiches de lecture pour chaque livre que j’ai lus, y’a des logiciels qui permettent de faire ça, je l’ai déjà vu quelque part), la liste des CD, des DVD, la liste des choses à faire chaque semaine, la liste des gens que j’aime, la liste des gens que je n’aime pas (plus longue, forcément), la liste des menus de la semaine, la liste des courses, la liste de mes résolutions, la liste des articles de mon blog, la liste des choses que je veux faire avant mes 30 ans, 40 ans…

Oui, mais j’en fais quoi après de mes listes, moi? Je ne vais quand même pas les mettre dans un tiroir (ou plus probablement – et plus moderne – dans un dossier « archives » de mon PC)? Ca doit prendre un certain temps de faire toutes ces listes, alors si c’est pour qu’elles ne servent à rien. Cette perspective a suffit à me décourager (pour l’instant?) de faire des listes. Tient, et la liste des choses que je ne fais pas?

Mais je l’aimais bien quand même cette idée de listes. Et puis ceux qui témoignaient avaient l’air d’en être contents de leurs listes. Peut-être devrais-je commencer par faire une seule liste. Pourquoi pas la liste des listes que je veux faire?


Gaffes

Les gaffes sont un domaine dans lequel, en toute modestie, je ne suis pas une débutante (cf. kinder attitude).

Les gaffes, c’est drôle, surtout celles des autres, ou les notre, mais après coup!

En vrac, dans ma toujours brillante époque où, jeune, je bossais comme hôtesse d’accueil, il m’arrivait fréquemment, au standard téléphonique, de faire patienter plusieurs personnes en ligne en même temps et de répondre ensuite aux uns « Madame? » au lieu de « Monsieur » et inversement. Tout cela très enthousiaste, j’étais sûre de ne pas me tromper. Cette fois.

Et puis il y a eu la semaine dernière (notez, je n’étais pas sûre de vouloir écrire ça sur mon blog! Et mon entourage va l’apprendre en même temps que les visiteurs…).

Fin de mon stage. Je retourne la semaine suivante voir mon ex maître de stage afin qu’il me rédige un belle lettre de recommandation pour mes démarches futures. La lettre est rédigée, j’abuse et lui demande s’il veut bien me donner son avis sur une lettre de motivation que j’ai rédigée. Il la lit, et comme à chaque fois qu’li me corrigeait pendant le stage, il gribouille tout et écrit autre chose sur ma feuille (la première fois j’avais envie de pleurer mais j’ai bien dû m’habituer). Nous continuons à bavarder quand il me raccompagne jusqu’à la porte:

LUI:  » – J’espère que vous allez réussir.

MOI: – Moi aussi. »

Ça, c’est la première version, celle que je croyais avoir entendue. Mais NON, ce n’était pas ce qu’il avait dit! Voici la version originale:

LUI: « - J’espère que vous arriverez à me relire.

MOI: – Moi aussi. »

Nooooooooooooooooooooooooon! Quand je comprends, avec quelques secondes de décalage, ce qu’il avait vraiment dit, je fais ce que je peux pour me rattraper:

MOI:  » J’espère que ça va marcher moi aussi. »

Bon, il ne m’a pas repris ma lettre de recommandation des mains, c’est bon signe, non? Et puis la lettre parle du temps où je faisais mon stage avec lui, tous les compliments dans la lettre, c’est pas pour après le stage! Pendant le stage je suis une bonne stagiaire, mais après, non. Voilà.


Cher EA Games… (2)

simslogo.jpgDans Les Sims 3 je voudrais (encore):

  • la catégorie de tenues vestimentaires « déguisement » et il y aurait les tenues de Père/Mère Noël, de Super Héros, de personnages de différentes époques, etc.;

  • la catégorie de fêtes « soirées déguisées » et les invités devraient obligatoirement être déguisés pour y participer;

  • que les Sims se disent « bonjour » et « au revoir » de manières différentes, selon leur caractère et les relations qu’ils entretiennent avec les autres: se faire la bise (de façon normale, sans se toucher comme des pimbêches, doucement pour un Sim attiré par un autre, etc.), se serrer la main, avec des gestes pour les jeunes;

  • que les adolescents se réunissent en groupes/bandes de potes (excluant certains, acceptant au compte goutte de nouveaux potes), avec leur look, leurs goûts, leurs activités, leur salut…

  • que les Sims/Simettes aient leur maquillage qui dégouline quand ils pleurent/s’énervent/font du sport/font crac-crac, etc.

  • que les Sims aient plus de réactions spontanées: les banbins ennuieraient leurs grands-frères/soeurs en les suivant partout, les plus jeunes lanceraient de la nourriture, les adolescents feraient peur à leurs petits frères/soeurs, etc.

  • que les pantes d’intérieur soient vivantes comme les plantations et les arbres.

  • avoir de nouveaux PNJ: des Sims SDF, des Sims agents de sécurité dans les lieux communautaires (boutiques, restaurants, parcs…), des baby-sitters de différents âges et des deux sexes, un(e) Maire, des médecins (certains charlatans), des chauffeurs (certains avec voiture de location), etc.

  • que nos Sims puissent avoir de nouveaux petits jobs (ponctuels ou pas): baby-sitter, femme/homme de ménage, jardinier, etc. Ils iraient travailler sur demande chez leurs voisins, proches ou lointains;

  • pouvoir choisir les manucure et pédicure de nos Sims: le vernis à ongles serait une nouvelle catégorie de maquillage, les Sims pourraient avoir des ongles crado…

  • que les Sims puissent utiliser des parapluies, enfiler des gants/moufles/écharpes, aient des sacs/sacs à dos/à main;

  • que les Sims soient mouillés ou couverts de neige selon la météo, que leurs cheveux/vêtements volent au vent;

  • que les Sims puissent conduire leurs enfants dans des poussettes/landaus;

  • que les parents aient plus d’influence sur leurs enfants: qu’ils puissent les féliciter, punir, engueuler, leur donner de l’argent de poche, leur interdire de sortir, etc.

Joueurs (et non-joueurs), si vous avez d’autres idées – et parce que ce n’est pas certain que EA Games ne lira jamais ces pages – laissez vos suggestions en commentaires!

 


Dirt: fin annoncée

lucy07.jpgCourtney Cox Arquette a anoncé la fin de la série Dirt, qui s’achève avec la saison 2 comprenant selement 7 épisodes (suite à la grève des scénaristes aux Etats-Unis).


La saison 1 contient 13 épisodes, ce qui ne fait au total que très peu d’épisodes pour dénouer toutes les intrigues de la série.

Dommage pour ceux qui avaient eu le temps d’apprécier les péripéties de Lucy Spiler& consorts.


Clostro

phrase.jpg


Comment parler aux filles

commentfautilparlerauxfilles.jpg


12

Eco Nature |
Sous le sapin il y a pleins... |
SAINTHO 61 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le Cercle Valère Tattoo
| J'assure ce soir, le blog
| POWER OF TUN